Je suis un voyou
Seulement français Francese e italiano

I am a hoodlum  
Ci-gît au fond de mon cœur une histoire ancienne,
Un fantôme, un souvenir d'une que j'aimais...
Le temps, à grands coups de faux, peut faire des siennes,
Mon bel amour dure encore, et c'est à jamais...

J'ai perdu la tramontane
En trouvant Margot,
Princesse vêtue de laine,
Déesse en sabots...
Si les fleurs, le long des routes,
S'mettaient à marcher,
C'est à la Margot, sans doute,
Qu'elles feraient songer...
J'lui ai dit : "De la Madone,
Tu es le portrait ! "
Le Bon Dieu me le pardonne,
C'était un peu vrai...
Qu'il me le pardonne ou non,
D'ailleurs, je m'en fous,
J'ai déjà mon âme en peine:
Je suis un voyou.

La mignonne allait aux vêpres
Se mettre à genoux,
Alors j'ai mordu ses lèvres
Pour savoir leur goût..
Elle m'a dit, d'un ton sévère:
"Qu'est-ce que tu fais là ?"
Mais elle m'a laissé faire,
Les fill's c'est comme ça..
J'lui ai dit : "Par la Madone,
Reste auprès de moi!"
Le Bon Dieu me le pardonne
Mais chacun pour soi...
Qu'il me le pardonne ou non,
D'ailleurs, je m'en fous,
J'ai déjà mon âme en peine:
Je suis un voyou.

C'était une fille sage,
A "bouch', que veux tu?"
J'ai croqué dans son corsage
Les fruits défendus...
Elle m'a dit d'un ton sévère:
"Qu'est-ce que tu fais là?"
Mais elle m'a laissé faire,
Les filles c'est comme ça..
Puis j'ai déchiré sa robe,
Sans l'avoir voulu...
Le Bon Dieu me le pardonne
Je n'y tenais plus...
Qu'il me le pardonne ou non,
D'ailleurs, je m'en fous,
J'ai déjà mon âme en peine:
Je suis un voyou.

J'ai perdu la tramontane
En perdant Margot,
Qui épousa, contre son âme,
Un triste bigot...
Elle doit avoir à l'heure,
A l'heure qu'il est,
Deux ou trois marmots qui pleurent
Pour avoir leur lait...
Et, moi, j'ai tété leur mère
Longtemps avant eux...
Le Bon Dieu me le pardonne
J'étais amoureux!
Qu'il me le pardonne ou non,
D'ailleurs, je m'en fous,
J'ai déjà mon âme en peine:
Je suis un voyou.

At the bottom of my heart lies an ancient tale
A phantom, a memory of a loved one…
Time, with great strokes of the scythe, can do a lot,
My great love is still alive, and it is for ever…

I lost my marbles
When I found Margot,
Princess dressed in wool,
Goddess wearing clogs…
If the flowers, along the road,
Started marching on,
It will surely be Margot
They'll remind you of …
I told her: "of the Holy Virgin,
You are the portrait!"
May the good God pardon me,
It was almost true…
Let him pardon me or not
I don't give a damn,
My soul is already doomed
I'm a hoodlum.

She was lovely, going to church
Ready to kneel down,
When I bit her on her lips
So I could know their taste…
She said to me severely:
"What are you doing there?"
But she let me do it,
Girls are like that…
I told her: "by the Holy Vergin,
Stay here with me!"
May the good God pardon me,
But each on his own…
Let him pardon me or not
I don't give a damn,
My soul is already doomed
I'm a hoodlum.

She was a wise girl,
And a bit spoilt too
I took from her corset
The forbidden fruits…
She said to me severely:
"What are you doing there?"
But she let me do it,
Girls are like that…
The I tore up her gown,
Without thinking about it…
May the good God pardon me,
But I couldn't help it…
Let him pardon me or not
I don't give a damn,
My soul is already doomed
I'm a hoodlum.

I just lost my marbles
When I lost Margot
Who married, against her will
A sad bigot…
At this very moment she
Given the conditions,
Must have two or three kids who cry
To suck her milk…
As for me I sucked their mother
Long before they could…
May the good God pardon me,
But I was in love…
Let him pardon me or not
I don't give a damn,
My soul is already doomed
I'm a hoodlum.