Mélanie Melania
Les chansons de salle de garde
Ont toujours été de mon goût,
Et je suis bien malheureux, car de
Nos jours on n’en crée plus beaucoup.
Pour ajouter au patrimoine
Folklorique des carabins, (bis)
J’en ai fait une, putain de moine,
Plaise à Dieu qu’elle plaise aux copains. (bis)

Ancienne enfant d’Marie-salope,
Mélanie, la bonne au curé,
Dedans ses trompes de Fallope
S’introduit des cierges sacrés.
Des cierges de cire d’abeille
Plus onéreux, mais bien meilleurs, (bis)
Dame! la qualité se paye
À Saint-Sulpice, comme ailleurs. (bis)

Quand son bon maître lui dit : «Est-ce
Trop vous demander Mélanie,
De n’user, par délicatesse,
Que de cierges non encore bénits?»
Du tac au tac, elle réplique:
«Moi, je préfère qu’ils le soient, (bis)
Car je suis bonne catholique.»
Elle a raison, ça va de soi. (bis)

Elle vous emprunte un cierge à Pâques,
Vous le rend à la Trinité.
Non, non, non, ne me dites pas que
C’est normal de tant le garder.
Aux obsèques d’un con célèbre,
Sur la bière, ayant aperçu, (bis)
Un merveilleux cierge funèbre,
Elle partit à cheval dessus. (bis)

Son mari, pris dans la tempête,
La Paimpolaise était en train
De vouer, c’était pas si bête,
Un cierge au patron des marins.
Ce pieux flambeau qui vacille
Mélanie se l’est octroyé (bis)
Alors le saint, cet imbécile,
Laissa le marin se noyer. (bis)

Les bons fidèles, qui désirent
Garder pour eux sur le chemin
Des processions leur bout de cire,
Doiv’nt le tenir à quatre mains;
Car quand elle s’en mêl’, sainte vierge,
Elle cause un désastre, un malheur. (bis)
La Saint-Barthélemy des cierges
C’est le jour de la Chandeleur. (bis)

Souvent quand elle les abandonne,
Les cierges sont périmés;
La saint’ famill’ nous le pardonne,
Plus moyen de les rallumer.
Comme ell’ remue, comme elle se cabre,
Comme elle fait des soubresauts, (bis)
En retournant au candélabre,
Ils sont souvent en p’tits morceaux. (bis)

Et comme elle n’est pas de glace,
Parfois quand elle les restitue
Et qu’on veut les remettre en place,
Ils sont complètement fondus.
Et comme en outre elle n’est pas franche,
Il arrive neuf fois sur dix (bis)
Qu’sur un chandelier à sept branches
Elle n’en rapporte que six. (bis)

Mélanie à l’heure dernière
A peu de chances d’être élue;
Aux culs bénits de cett’ manière
Aucune espèce de salut.
Aussi, chrétiens, mes très chers frères,
C’est notre devoir, il est temps, (bis)
De nous employer à soustraire
Cette âme aux griffes de Satan. (bis)

Et je propose qu’on achète
Un cierge abondamment béni
Qu’on fera brûler en cachette
En cachette de Mélanie.
En cachette car cette salope
Serait fichue d’se l’enfoncer (bis)
Dedans ses trompes de Fallope,
Et tout s’rait à recommencer. (bis)
Drinking songs
Have always been to my liking,
And I am very unhappy that
Nowadays we don’t create many new ones.
To add to the repertory
Of the medical school frat boys (bis)
I have made one, goddamn monk,
May God let my friends like it. (bis)

Former Girl Scout with a dirty mind
Melanie, the parson’s maid
Inside her fallopian tubes
Introduces consecrated candles
Candles made of beeswax
More expensive, but of better quality (bis)
Lady! One has to pay for quality
At Saint-Sulpice or elsewhere. (bis)

When her good master tells her : «Is it
Too much to ask you Mélanie,
To be sensitive and use only candles
That are not yet blessed?»
At once, she replies:
«I prefer the blessed ones, (bis)
Because I am a good catholic.»
She’s right, it’s self–evident. (bis)

She borrows a candle at Easter,
She gives it back at Trinity Sunday.
No, no, no, do not tell me
It’s normal to keep it that long.
At the obsequies of a well-renowned idiot,
Having spotted on the coffin (bis)
A beautiful funerary candle,
She went off riding it horseback. (bis)

With her husband in the middle of a tempest,
A poor wife of Paimpol was about to
Light a candle, smart was she,
To the saint patron of the mariners.
This pious flame that trembles
Mélanie snatches it (bis)
And then the saint, this idiot,
Let the mariner drown. (bis)

The good catholics, who wish
To keep their piece of candle
At the time of processions,
Must hold it with four hands;
Because when she gets into it, holy vergin,
She causes a disaster, a misfortune. (bis)
It’s the Saint-Barthélemy of the candles
It’s Candlemas day. (bis)

Often when she leaves them,
The candles are worn out;
The holy family will forgive us,
There is no way to light them again.
From her tossing, from her arching,
From her somersaults, (bis)
When they are back in the candelabrum,
They are most of the times in small pieces. (bis)

And since she is not made of ice,
Sometimes when she gives them back
And we want to put them back in their place,
They are completely melted.
And moreover, since she is not honest,
It happens nine times out of ten (bis)
That for a candelabrum of seven arms
She is giving back only six. (bis)

Mélanie on the final hour
Has little chance of being chosen;
For the asses blessed in this way
There is no hope of salvation.
And so, christians, my beloved brothers,
It’s our duty, it’s time, (bis)
To make an effort to redeem this
Soul from Satan’s clutches. (bis)

And I propose that we buy
A candle generously blessed
That we will burn secretly
Secretly from Mélanie.
Secretly because this slut
Would be capable of shoving it up (bis)
Her fallopian tubes,
And we would have to start all over again. (bis)
Webmaster: projectbrassens @ gmail dot com