Tant qu'il y a des Pyrénées

Fino a quando ci sono i Pirenei

Seulement français French and English

Frapper le gros Mussolini,
Même avec un macaroni,
Le Romain qui jouait à ça
Se voyait privé de pizza.
Après le Frente Popular,
L'hidalgo non capitulard
Qui s'avisait de dire «niet»
Mourait au son des castagnettes.

J'ai conspué Franco la guitare en bataille
Durant pas mal d'années; (bis)
Faut dire qu'entre nous deux, simple petit détail,
Y avait les Pyrénées! (bis)

Qui crachait sur la croix gammée,
Dans une mine était sommé
De descendre extraire du sel
Pour assaisonner les bretzels.
Avant que son jour ne décline,
Qui s'élevait contre Staline
Filait manu militari
Aux sports d'hiver en Sibérie.

J'ai conspué Franco la fleur à la guitare
Durant pas mal d'années; (bis)
Faut dire qu'entre nous deux, simple petit détail,
Y avait les Pyrénées! (bis)

Aux quatre coins du monde encore,
Qui se lève et crie: «Pas d'accord!»
En un tournemain se fait cou-
Per le sifflet, tordre le cou.
Dans mon village, on peut à l'heure
Qu'il est, sans risque de malheur,
Brandir son drapeau quel qu'il soit,
Mais jusques à quand? Chi lo sà ?

J'ai conspué Franco la fleur à la guitare
Durant pas mal d'années; (bis)
Faut dire qu'entre nous deux, simple petit détail,
Y avait les Pyrénées! (bis)

S'engager par le mot, trois couplets un refrain,
Par le biais du micro, (bis)
Ça s'fait sur une jambe et ça n'engage à rien,
Et peut rapporter gros. (bis)


Colpire il grosso Mussolini,
Persino con un maccarone,
Il Romano che voleva farlo
Si vedeva privato della pizza.
Dopo il Fronte Popolare,
Lo spagnolo che resisteva
Che voleva dire «niet»
Moriva a suon di botte.

Ho contestato Franco con la chitarra in battaglia
Durante molti anni (bis)
Bisogna dire che tra noi due, semplice piccolo dettaglio,
C’erano i Pirenei! (bis)

Chi sputava sulla croce uncinata,
Era obligato di scendere in una mina
Per estrarre il sale
Per condire i salatini.
Prima che i suoi giorni finiscano,
Chi si ribellava a Stalin
Filava manu militari
A fare sport invernali in Siberia.

Ho contestato Franco con la chitarra in battaglia
Durante molti anni (bis)
Bisogna dire che tra noi due, semplice piccolo dettaglio,
C’erano i Pirenei! (bis)

In tutto il mondo ancora,
Chi si ribella e grida: «Non sono d’accordo!»
In un momento si fa ammazzare
Torcere il collo.
Nel mio villaggio, si può ad ogni momento,
Senza rischiare niente,
Alzare la propria bandiera, qualunque essa sia,
Ma fino a quando ? Chi lo sà ?*

Ho contestato Franco con la chitarra in battaglia
Durante molti anni (bis)
Bisogna dire che tra noi due, semplice piccolo dettaglio,
C’erano i Pirenei! (bis)

Impegnarsi con le parole, tre versi un ritornello,
Attraverso un microfono, (bis)
Questo si fa facilmente e non si rischia niente,
E può servire a tanto. (bis)

* In italiano nel testo originale


Webmaster: projectbrassens @ gmail dot com