Ce n’est pas tout d’être mon père It’s not enough to be my father
Du fait qu’un couple de fieffés
Minables a pris le café
Du pauvre, on naît et nous voilà
Contraints d’estimer ces gens-là.
Parc’ qu’un minus de cinq à sept
Chevauche une pauvre mazette
Qui resta froide, sortit du
Néant un qui n’aurait pas dû.

Ce n’est pas tout d’être mon père,
Il faut aussi me plaire.
Êtr’ mon fils ce n’est pas tout,
Il faut me plaire itou.
Trouver son père sympathique,
C’est pas automatique.
Avoir un fils qui nous agrée,
Ce n’est pas assuré.

Quand on s’avise de venir
Sur terre, il faut se prémunir
Contre la tentation facile
D’être un rejeton d’imbécile.
Ne pas mettre au monde un connard,
C’est malcommode et c’est un art
Que ne pratique pas souvent
La majorité des vivants.

Ce n’est pas tout d’être mon père,
Il faut aussi me plaire.
Êtr’ mon fils ce n’est pas tout,
Il faut me plaire itou.
Trouver son père sympathique,
C’est pas automatique.
Avoir un fils qui nous agrée,
Ce n’est pas assuré.

L’enfant naturel, l’orphelin
Est malheureux et je le plains,
Mais, du moins, il n’est pas tenu
Au respect d’un père inconnu.
Jésus, lui, fut plus avisé,
Et plutôt que de s’exposer
A prendre un crétin pour papa,
Il aima mieux n’en avoir pas.

Ce n’est pas tout d’être mon père,
Il faut aussi me plaire.
Êtr’ mon fils ce n’est pas tout,
Il faut me plaire itou.
Trouver son père sympathique,
C’est pas automatique.
Avoir un fils qui nous agrée,
Ce n’est pas assuré.

C’est pas un compte personnel
Que je règle; mon paternel,
Brave vieux, me plaisait beaucoup,
Était tout à fait à mon goût.
Quant à moi qui, malgré des tas
De galipettes de fada,
N’ai point engendré de petits,
J’ n’ ai pas pu faire d’abrutis.

Ce n’est pas tout d’être mon père,
Il faut aussi me plaire.
Êtr’ mon fils ce n’est pas tout,
Il faut me plaire itou.
Trouver son père sympathique,
C’est pas automatique.
Avoir un fils qui nous agrée,
Ce n’est pas assuré.
Due to the fact that a notorious seedy couple
Started fooling around
We were born and here we are,
Obliged to respect these people.
Because of a foolish dumb
Rides a poor inept
As cold as ice, comes out of
Nothing someone who shouldn’t be here.

Being my father, that’s not all,
I have to like you as well.
Being my son, that’s not all,
I have to like you as well.
Finding that you like your father,
It’s not authomatic.
To have a son we like,
It’s not granted.

When you realize it’s time to come to
This world, you have to be on guard
Against the easy fancy
Of being the product of an imbecil.
Not generating a dumb,
It’s not simple and it’s an art
That is not often practised
By the majority of the living.

Being my father, that’s not all,
I have to like you as well.
Being my son, that’s not all,
I have to like you as well.
Finding that you like your father,
It’s not authomatic.
To have a son we like,
It’s not granted.

The natural child, the orphan
Is unhappy and I pity him,
But, at least, he isn’t obliged
To respect an unknown father.
Jesus, he was smarter,
And instead of running the risk
Of taking a dull as a dad,
He preferred to have none.

Being my father, that’s not all,
I have to like you as well.
Being my son, that’s not all,
I have to like you as well.
Finding that you like your father,
It’s not authomatic.
To have a son we like,
It’s not granted.

It isn’t a personal score
That I settle with my father,
Old goodman, I liked him a lot,
He was completely my type.
As far as I am concerned, despite lots of
Silly adventures, as
I never generated anyone,
I couldn’t make any idiot.

Being my father, that’s not all,
I have to like you as well.
Being my son, that’s not all,
I have to like you as well.
Finding that you like your father,
It’s not authomatic.
To have a son we like,
It’s not granted.
Webmaster: projectbrassens @ gmail dot com