Entre l'Espagne et l'Italie


   
Le géographe était pris de folie,
Quand il imagina de tendre,
Tout juste entre l'Espagne et l'Italie,
Ma carte du Tendre.

Avec moi Cupidon se surmène.
Dans mon coeur d'artichaut il piqua
Deux flèches: l'une au nom de Carmen(e),
La seconde au nom de Francesca.

Les soirs de bal, j'enlace tour à tour,
Je fais danser chacune d'elles :
Un pied pour la séguedille, un pied pour
La gaie tarentelle.

Avec moi Cupidon se surmène.
Dans mon coeur d'artichaut il piqua
Deux flèches: l'une au nom de Carmen(e),
La seconde au nom de Francesca.

Sans guère songer à ce que demain
Le coquin de sort me destine,
J'avance en tenant ferme à chaque main
Mes deux soeurs latines.

Avec moi Cupidon se surmène.
Dans mon coeur d'artichaut il piqua
Deux flèches: l'une au nom de Carmen(e),
La seconde au nom de Francesca.

Si jamais l'une d'ell's un jour apprend
Qu'elle n'est pas tout à fait seule,
J'ai plus qu'à courir chez le tisserand
Choisir un linceul.

Avec moi Cupidon se surmène.
Dans mon coeur d'artichaut il piqua
Deux flèches: l'une au nom de Carmen(e),
La seconde au nom de Francesca.

On me verrait pris dans cette hypothèse
Entre deux mégères ardentes,
Entre deux feux : l'enfer de Cervantès
Et l'enfer de Dante!

Avec moi Cupidon se surmène.
Dans mon coeur d'artichaut il piqua
Deux flèches: l'une au nom de Carmen(e),
La seconde au nom de Francesca.

Devant la faucheuse s'il faut plus tard,
Pauvre de moi, que je m'incline,
Qu'on me porte en terre au son des guitares
Et des mandolines!

Avec moi Cupidon se surmène.
Dans mon coeur d'artichaut il piqua
Deux flèches: l'une au nom de Carmen(e),
La seconde au nom de Francesca.