La traîtresse
Seulement français Francese e italiano

The traitor  
J'en appelle à la mort, je l'attends sans frayeur,
je ne tiens plus à la vi’, je cherche un fossoyeur
Qui aurait un’ tombe à vendre à n'importe quel prix:
J'ai surpris ma maîtresse au bras de son mari,
Ma maîtresse, la traîtresse!

J'croyais tenir l'amour au bout de mon harpon,
Mon p'tit drapeau flottait au cœur d'madam' Dupont,
Mais tout est consommé : hier soir, au coin d'un bois,
J'ai surpris ma maîtresse avec son mari, pouah!
Ma maîtresse, la traîtresse!

Trouverais-je les noms, trouverais-je les mots,
Pour noter d'infami’ cet enfant de chameau
Qu'a choisi son époux pour tromper son amant,
Qu'a conduit l'adultère à son point culminant?
Ma maîtresse, la traîtresse!

Où donc avais-j'les yeux? Quoi donc avais-j' dedans?
Pour pas m'être aperçu depuis un certain temps
Que, quand ell' m'embrassait, ell' semblait moins goulu’
Et faisait des enfants qui n'me ressemblaient plus.
Ma maîtresse, la traîtresse!

Et pour bien m'enfoncer la corne dans le cœur,
Par un raffinement satanique, moqueur,
La perfide, à voix haute, a dit à mon endroit:
« Le plus cornard des deux n'est point celui qu'on croit.»
Ma maîtresse, la traîtresse!

J'ai surpris les Dupont, ce couple de marauds,
En train d'recommencer leur hymen à zéro,
J'ai surpris ma maîtresse équivoque, ambigu’
En train d'intervertir l'ordre de ses cocus.
Ma maîtresse, la traîtresse!

I am appealing to death, I fear not his coming,
I no longer long to live, I am looking for a gravedigger
Who could sell me a grave at any price :
I caught my lover in her husband’s arms,
My lover, the traitor!

I thought I held love in my grasp,
My small flag waving on Madame Dupont’s heart,
But all is done: last night, at the margin of a wood,
I caught my lover with her husband, blah!
My lover, the traitor!

Will I find the names, will I find the words,
To call the infamy of this camel’s offspring
Who chose her spouse to cheat on her lover,
Who pushed adultery to its extreme peak?
My lover, the traitor!

Where did I have my eyes? What did I have inside?
For not understanding that since some time
When she kissed me she seemed less gluttonous
And she delivered children no longer resembling me.
My lover, the traitor!

And to better push the horns into my heart,
With a satanic, mocking finesse,
The perfidious woman, loudly, told me:
« The most cuckold of you two isn’t the one you’d believe.»
My lover, the traitor!

I caught the Dupont, this couple of rascals,
Trying to start anew their marriage of love,
I caught my lover ambiguous, equivocal
Trying to reverse the order of her cuckolds.
My lover, the traitor!




Refrain