La mauvaise réputation
Seulement français French and English

La cattiva reputazione  
Au village, sans prétention,
J’ai mauvaise réputation;
Qu’je m’démène ou qu’je reste coi,
Je pass’ pour un je-ne-sais-quoi.
Je ne fait pourtant de tort à personne,
En suivant mon chemin de petit bonhomme;
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux‧
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux‧
Tout le monde médit de moi,
Sauf les muets, ça va de soi.

Le jour du Quatorze Juillet,
Je reste dans mon lit douillet;
La musique qui marche au pas,
Cela ne me regarde pas.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En n’écoutant pas le clairon qui sonne;
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux‧
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux‧
Tout le monde me montre du doigt,
Sauf les manchots, ça va de soi.

Quand j’croise un voleur malchanceux
Poursuivi par un cul-terreux,
J’lance la patte et pourquoi le taire,
Le cul-terreux s’retrouv’ par terre.
Je ne fait pourtant de tort à personne,
En laissant courir les voleurs de pommes;
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux‧
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux‧
Tout le monde se rue sur moi,
Sauf les culs-de-jatte, ça va de soi.

Pas besoin d’être Jérémie
Pour d’viner l’sort qui m’est promis;
S’ils trouv’nt une corde à leur goût,
Ils me la passeront au cou.
Je ne fait pourtant de tort à personne,
En suivant les ch’mins qui n’mènent pas à Rome;
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux‧
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux‧
Tout l’mond’ viendra me voir pendu,
Sauf les aveugles, bien entendu.

Al paese, senza alcun pretesa,
Ho una cattiva reputazione;
Sia che m'agiti o che sia tranquillo,
Passo per un non-so-cosa.
Eppure, non dò fastidio a nessuno,
E tiro avanti per la mia strada tranquillamente;    
Ma la gente brava non sopporta
Che uno faccia la propria strada…
No, la gente brava non sopporta
Che uno faccia la propria strada...
Tutti mi maledicono,
Salvo i muti, naturalmente.

Il 14 luglio,
Io resto a lettuccio;
La musica al passo,
Non mi interessa.
Eppure non dò fastidio a nessuno,
Se non ascolto la tromba che suona;
Ma la gente brava non sopporta
Che uno faccia la propria strada...
No, la gente brava non sopporta
Che uno faccia la propria strada...
Tutti mi additano,
Salvo i monchi, naturalmente.

Quando incontro un ladro sfortunato
Inseguito da uno zoticone,
Io gli faccio la cianchetta e perchè negarlo,
Lo zoticone si ritrova a terra.
Eppure non do fastidio a nessuno,
Facendo scappare i ladruncoli di mele;
Ma la gente brava non sopporta
Che uno faccia la propria strada...
No, la gente brava non sopporta
Che uno faccia la propria strada...
Tutti mi calpestano,
Salvo quelli senza gambe, naturalmente.

Non c'è bisogno di essere Geremia
Per indovinare quello che mi aspetta;
Se trovano una corda che gli piace,
Me la metteranno al collo.
Eppure non dò fastidio a nessuno,
Facendo la strada che non porta a Roma;
Ma la gente brava non sopporta
Che uno faccia la propria strada...
No, la gente brava non sopporta
Che uno faccia la propria strada...
Tuti verranno a vedermi impiccare,
Salvo i ciechi, naturalmente.