Le mouton de Panurge



Seulement français Francese e italiano

Elle n'a pas encor de plumes
La flèch' qui doit percer son flanc,
Et dans son cœur rien ne s'allume
Quand elle cède à ses galants.
Elle se rit bien des gondoles,
Des fleurs bleu’s, des galants discours,
Des Vénus de la vieille école, (bis)
Cell's qui font l'amour par amour. (bis)

N'allez pas croire davantage
Que le démon brûle son corps.
Il s'arrête au premier étage,
Son septième ciel, et encor!
Elle n'est jamais, langoureuse,
Passé’ par le pont des soupirs,
Et voit comm' des bêtes curieuses, (bis)
Cell's qui font l'amour par plaisir. (bis)

Croyez pas qu'elle soit à vendre.
Quand on l'a mise sur le dos,
On n'est pas tenu de se fendre
D'un somptueux petit cadeau.
Avant d'aller en bacchanale
Ell' présente pas un devis,
Ell' n'a rien de ces bell's vénales, (bis)
Cell's qui font l'amour par profit. (bis)

Mais alors, pourquoi cède-t-elle,
Sans cœur, sans lucre, sans plaisir ?
Si l'amour vaut pas la chandelle,
Pourquoi le joue-t-elle à loisir ?
Si quiconque peut, sans ambages,
L'aider à dégrafer sa rob’,
C'est parc' qu'ell' veut être à la page, (bis)
Que c'est la mode et qu'elle est snob. (bis)

Mais changent coutumes et filles.
Un jour, peut-être, en son sein nu,
Va se planter pour tout' la vie
Une petite flèch' perdu’.
On n'verra plus qu'elle en gondole,
Elle ira jouer, à son tour,
Les Vénus de la vieille école, (bis)
Cell's qui font l'amour par amour. (bis)


It has no feathers
The arrow that will pierce her flank,
And in her heart nothing sparks
When she gives in to her lovers.
She laughs loudly of the gondolas,
Of blue flowers, of gallant speeches,
Of the Venus from the old school, (bis)
Those who make love for love. (bis)

You should not believe however
That she’s got fire in her body.
She can’t get farther than the first floor,
Instead of going to the seventh heaven, and that’s all !
She never crossed, languidly,
The bridge of sighs,
And looks upon, as curious beasts, (bis)
Those who make love for pleasure. (bis)

Don’t believe either that she’s on sale.
Once laid on her back,
You are not obliged to offer
Luxurious small gift.
Before going to a bacchanale
She won’t give you a bill,
She’ got nothing to do with the expensive beauties, (bis)
Those who make love for profit. (bis)

But then, why is she giving in,
Without heart, without profit, without pleasure ?
If love is not worth the effort,
Why is she playing around ?
If anyone can, with no problems,
Help her to take off her dress,
It is because she wants to be cool, (bis)
It’s what others do and she is snob. (bis)

But customs and girls change.
One day, perhaps, on her naked breast,
Will land for the rest of her life
A small lost arrow.
She will be seen only in gondole,
It will be her time to play,
The Venus from the old school, (bis)
Those who make love for love. (bis)

georges brassens - mouton de panurge by bisonravi1987

Webmaster: projectbrassens @ gmail dot com